Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 10:01

La petite souris qui n’aimait pas le fromage

 

Il était une fois Zézette, une petite souris qui n’aimait pas le fromage. Zézette était bien malheureuse, car partout on se moquait d’elle. Surtout à l’école, au moment du repas de midi. Chaque fois qu’il y avait du fromage au menu, et il y en avait tous les jours, sa maman lui donnait des cornichons. Car Zézette adorait les cornichons !

Mais elle n’osait pas les manger devant tout le monde. Alors, pendant la récréation, elle se cachait dans un coin de la cour et dévorait en hâte son mets préféré.

Personne ne s’en aperçut tout de suite, mais à force de manger des cornichons, Zézette changeait  peu à peu de couleur. Elle devenait de plus en plus verte !

Au point qu’un jour, la maîtresse lui a dit :

 

 - Zézette, que t’arrive-t-il ? Tu es toute verte, tu es malade ?

 

Il n’en fallait pas davantage pour que redoublent les ennuis de la pauvre Zézette. A dater de ce jour, les autres élèves la baptisèrent Verdure ! Personne ne voulait jouer avec elle.

Chaque soir, elle rentrait de l’école en larmes, et sa mère ne savait comment la consoler. Elle lui disait bien qu’elle était la plus belle, qu’elle l’aimait plus que tout, et que le vert lui allait très bien, mais rien n’y faisait. Zézette était triste du matin au soir, au point qu’elle tomba malade et attrapa la grippe.

 

Pendant ce temps, à l’école, il se passait des choses étranges. Les souris, à force de manger du fromage, toujours le même – c’était de l’emmenthal – prenaient une drôle de couleur jaune, au point que, quand Zézette fut guérie et revint en classe, elle ne put s’empêcher de leur dire :

 

- Mais vous êtes toutes jaunes !

 

Elles ne s’en étaient pas aperçues. Ce fut un vrai choc, d’autant plus que ce même jour arrivèrent à l’école des enfants de commerçants forains. Les uns étaient rouges parce qu’ils mangeaient beaucoup de fraises, les autres marron parce qu’ils se nourrissaient uniquement de chocolat, d’autres encore étaient bleus, je ne sais pour quelle raison … enfin il y avait ce jour-là à l’école des souris de toutes les couleurs !

 

La maîtresse les fit sortir en récréation et leur donna un joli ballon multicolore.

Après un temps d’hésitation, toutes les souris se mirent à jouer ensemble. La maîtresse les félicita et leur dit que la couleur n’avait pas d’importance, que, au contraire, c’était beaucoup plus joli comme ça. De plus, les unes et les autres pouvaient s’apprendre des jeux nouveaux. Elles étaient toutes des souris, toutes différentes, mais au fond toutes pareilles. Et puis jouer ensemble, c’est bien plus amusant que de se moquer les unes des autres !

Depuis ce jour, Zézette a plein de copines … de toutes les couleurs !

 

AG

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Line 19/10/2010 11:13



Bonjour Alain


 


c'est tellement joli cette petite leçon que ce soir ma petite Océane va venir la lire et avec sa mémoire je suis certaine que jeudi elle la racontera dans sa
classe


tu vois j'ai encore beaucoup à apprendre et à lire chez toi


 


bisous + sourire



ag86 19/10/2010 23:46



J'en suis très heureux, mais quelle responsabilité tu me fais porter là ! Cependant j'assume avec plaisir. Je suis certain que ta petite Océane est géniale ! Bisous à vous deux



lili 07/11/2009 11:51


Un conte très agréable - belle morale - tu écrivais des contes pour tes élèves - quelle classe avais-tu ?


ag86 07/11/2009 18:59


Cela m'est arrivé. D'en raconter aussi, évidemment. J'avais des élèves de cycle 3, cm1 et cm2, mais il m'est aussi arrivé de travailler en classe unique ( Une belle expérience qui a duré
12 ans ! )


Philippe+D 07/06/2009 14:48

Belle leçon de vie!

ag86 08/06/2009 10:52



Avec mes modestes moyens !
Amitiés.



isalaure 29/05/2009 08:33

Le message est passé, si tous les hommes du monde pouvaient se donner la main ..... bonne journée.

:0014:dom:0075: 28/05/2009 06:22

Très belle petite histoire pour faire passer le message des différences ! Bravo à toi, c'est bien trouvé. tu es un merveilleux conteur ...
Bon jeudi ! Bisoux.dom 

ag86 28/05/2009 08:37


Merci. Bonne journée à toi. Bisou.


Bonjour Et Bienvenue !

  • : La Plume Bleue
  • : La Plume bleue est un blog de poèmes et nouvelles écrits simplement au fil des jours, de l'actualité, des événements de la vie. Vous y trouverez également des textes en "parlanjhe" poitevin. Bonne visite !
  • Contact

 

Bonjour et bienvenue !

Alain GAUTRON    

 

 

Mon second blog :

02-banniere-cadre.jpg

 

Fables et écrits courts

 

 

 

vase-01.JPG

 

dessin PG 01

 

Guilde-fabulaire-02.jpg

 

 

 

  "La prose de la vie nous permet de survivre.

Mais vivre, c'est vivre poétiquement."

 

Stéphane HESSEL

(Le chemin de l'espérance)

 

Jean-Mauget-001.jpg

 

 

gyrovague-01.jpg

 

couverture

 

70 fables en vers

illustrées de photos en noir et blanc

par Yveline  (yg86)

150 pages

 

Ed. : TheBookEdition

 

Dans la rubrique "Rechercher un livre"

taper : FABLES

 

 

Pistil-logo.jpg

 

dyn007_original_150_153_gif_2568700_8474a34fc78041318210194.gif

 

à Line


Rechercher


L'homme d'un seul livre,

comment peut-il être libre ?

 

 

"Que la jeunesse y prenne garde !

Qu'elle n'aliène jamais sa conscience au bénéfice d'un parti, d'une idéologie, d'un homme !"

André Frossard


"La pollution de la planète n'est qu'un reflet extérieur d'une pollution psychique intérieure, celle de millions d'individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure." Eckhart Tolle

Aplumedor

Merci Line

 

 

gentillesse

 

Merci Sonya


 

Blog d'or
décerné par Lee Rony
le 30/07/09
Je le remercie
très chaleureusement.





Coeur de l'Amitié
Merci à
Bilitis
et Channig



Certificat
s
Merci à
Didier


certificat
prix-2010

Merci Emma

09122092229.gif
Merci Sissi
plume bleue

PARLANGHE POITEVIN

 

 


L’imaginaire hameau de La Beurlandrie, de la non moins imaginaire commune de Taupignac, véritable petit « Cloche-Merle » du Poitou, nous livre ici tous ses secrets. Dans une suite de courtes histoires reliées un peu à la manière d’un roman, l’auteur nous raconte, dans une langue truculente, les dires, les faits et gestes, les espoirs et les déboires de La Jheanne, La Simoune, Le Bicognard, La Grimaude, le thiuré, Sébastien l’facteur, et pi bin d’autes…
Alain Gautron est né en 1948 et a passé toute son enfance à Charroux. Dans ses textes, il retrouve son parler familial, le poitevin méridional commun au sud-Civraisien (sud de la Vienne) et au Ruffécois (Charente poitevine). — Préface d’Yves Gargouil, maire de Charroux et vice-président du Conseiller général de la Vienne.
En fin d’ouvrage, Eric Nowak propose une petite étude sur la langue de l’auteur, et la resitue dans l’ensemble poitevin et saintongeais.

Editions PyréMonde juillet 2009

 

Vient de paraître :

 

 

Patois 01 Nowak

 

blason-Poitou-Charentes.jpg

Tour Charlemagne

Catégories

Merci de votre visite !

 

 

 

rose notes

 

 


DIFFERENCES


Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

Notre Histoire est un long voyage ...

Les peuples ont mêlé leur sang.

Aberration, ce "Pur Lignage",

Celui dont tu te dis l'enfant !

 

N'es-tu pas Celte ou  fils de Rome,

D'Afrique, berceau des Humains,

Etre cosmopolite en somme,

Riche de tes parents lointains ?

 

Rien ici-bas n'est étranger,

Et si la haine fait recette,

C'est que notre oeil est abonné ...

Au petit bout de la lorgnette !

 

Mille couleurs et  non l'unique

Font tout le charme d'un décor.

Pourrait-on parler de musique

S'il n'existait qu'un seul accord ?

 

Ce sang qui coule dans nos veines

Porte en lui tous les souvenirs

De la grande Famille Humaine

Et tant d'Amour qui veut grandir !

 

Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

AG

A bientôt !

 

oiseau de l'amitié

 

 


couronne noel








musiciens-bretons.jpg

baudet.jpg

vaches.jpg

carte-paysanne.jpg

Ferrat 03

 

A.g-0001-copie-1.jpg