Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 07:41




―Bonjour Tonton Emile !

―Oh ! C’est vous, Princesse ! Bonjour Princesse ! (Il fait la révérence) Quel honneur pour ma modeste boutique !

―Tonton Emile, pas de manières entre nous ! Tu m’as vue au berceau, tu m’as connue quand j’étais Cendrillon, et moi je t’ai toujours appelé Tonton Emile, non ?

―Oui, bien sûr … Mais maintenant, tout a changé …

―Rien n’a changé entre nous ! Et puis nous sommes seuls. Dis-moi tu comme avant !

―Si v… si tu veux.

―Ah ! Voilà qui est mieux ! … Tonton, il me faudrait de nouvelles chaussures, s’il te plaît.

―Mais je t’en ai fait cinq paires la semaine dernière !

―Oui, mais celles-là, c’est pour le dimanche …

―Ah ?

―Oui, le dimanche, le Prince … C’est un romantique … Oh ! Je l’adore ! Le Prince, donc,  tient absolument à ce que le dimanche je porte mes pantoufles … enfin, tu sais …

―Tes pantoufles de v …

―Oui,  les deux, et à tour de rôle !

―Pourquoi les deux ?

―Mais tu sais bien, à cause de l’orthographe ! Les conteurs auraient pu faire attention ! J’en ai une paire en verre, v-e-r-re et une autre en vair, v-a-i-r. Tu comprends ?

―Alors qu’est-ce qui te chagrine ?

―La paire en verre me fait très mal aux pieds, et l’autre très mal au cœur !

―Pour la première, je veux bien, mais pour l’autre …

―Mais Tonton, tu songes à ces mignons petits écureuils qu’il faut tuer pour réaliser ces chaussures ? Cela me rend malade rien que d’en parler ! Tiens, j’ai envie de pleurer … (Elle essuie une larme.)

―Je n’y vois guère de solution … Tu pourrais parler au Prince …

―Oh ! Non, je craindrais de le froisser. C’est pour lui tellement important ! Je ne supporterais pas de le voir triste !

―Il te faudrait, si je comprends bien, des imitations, mais en plus …

― … Confortables ! C’est tout à fait ça ! Oh ! Tonton, je t’en prie, trouve quelque chose !

―Il y aurait peut-être un moyen, mais …

―Lequel ? Dis-moi vite !

―Dans la rue voisine habite un vieux mage de mes amis, peut-être pourrait-il faire quelque chose …

―Comment s’appelle-t-il ?

―Le mage Héram ... Bon, écoute. Tu m’attends ici, j’en ai pour un instant. As-tu les pantoufles ?

―Oui. Tiens, les voici.

―Merci. Assieds-toi, je reviens. Il y a là sur la table des parchemins quelque peu récréatifs pour faire patienter les clients. Tu peux les consulter en m’attendant.

 

(Emile sort. Cendrine prend un parchemin et lit. Un quart d’heure après il revient de chez Héram , un sac sous le bras.)

 

―Voici tes chaussures, ma belle !

―Oh ! Merci Tonton ! Comme elles sont souples, celles en verre ! Et les autres, on dirait vraiment de la fourrure ! Quelle est cette matière ?

―Une matière que nos alchimistes n’ont pas encore inventée. Le mage est allé la chercher dans les siècles futurs. Il appelle cela de la matière “plastique” !

―Merveilleux ! Oh ! Que je suis heureuse ! Combien te dois-je ?

―A moi rien, sinon la promesse de revenir me voir ! Quant au mage, je me suis permis de lui laisser les originaux en paiement. Il est collectionneur et les a installés à la place d’honneur dans sa vitrine. Il est ravi.

―Tu as très bien fait ! Merci encore, Tonton, et à très bientôt ! (Elle l’embrasse avec effusion et sort.)

 

Ainsi, les chaussures que porte la Princesse Cendrillon le dimanche sont des imitations !

J’ai longtemps hésité avant de révéler ce secret, mais j’en avais trop lourd sur la conscience, il fallait que la vérité éclate un jour.

Par contre, il serait bon que tout cela ne vienne pas aux oreilles du Prince. Je compte sur votre amicale discrétion !

 

AG

image flickr
Partager cet article
Repost0

commentaires

Line 21/11/2012 18:56


Comme le vent par un soir d'orage abat un chêne tu viens de détruire un beau rêve !


bonne soirée et bon retour gentleman

ag86 27/11/2012 10:40



Oups ! Que puis-je faire pour me faire pardonner ?


Bisous



Line 08/09/2011 19:13



 


quelle histoire  !.... et quelle imagination


par contre j'aurais préféré qu'elle garde ses pantoufles de vair ou de verre, moi question ortographe , suis un peu comme la princesse , tu sais que le plastique pollue , aors là est la question
??? pour moi


 


Si toutes les princesses qui défilent sur l'île mettent des pantouffles de plastique, déja assez des tongs


 


quelle histoire pour ceux qui nettoient (rires)


 


j'espère que vous allez bien , la semaine est longue.....


 


 


bisous à vous



ag86 15/09/2011 09:49



Je n'avais pas pensé à la pollution ... Il faut que je récrive l'histoire, alors ...


Bisous



EvaJoe 13/06/2010 18:36



Tu sais c'est amusant ce que tu as fait là, mais j'avais eu une idée sur d'autres texts de  faire différemment de Mr de La fontaine et bien d'autres, mais en m'en iinspirant, mais je l'ai
fait déjà pour un de mes poèmes..Ceci dit c'est foret bien réussis, j'applaudis, c'est même  hyper génial...Merci et gros Bisous d' EvaJoe



ecureuilbleu 26/10/2009 22:07


J'adore ton conte. Je me suis régalée en te lisant. Des pantoufles en peau d'écureuil, je suis tout à fait contre ! Heureusement que Cendrillon est allée voir Tonton Emile !
Brigitte


ag86 27/10/2009 08:31


Cendrillon est une princesse très intelligente et si douce et humaine !
Merci à toi


bettyboop85 26/10/2009 18:42


Bsoir,

J'arrive de chez Corine et de temps en temps je pioche au hasard dans ses commentaires , pour voir de nouveaux horizons !!!

Souvant je ne suis pas déçue , et c'est le cas ici !!

joli conte !!

Bonne soirée

Bizzz de la Vendée

Dany alias bettyboop85


ag86 27/10/2009 08:10


J'en suis ravi et t'en remercie.
Bise de la Vienne, Voisine, et à te lire bientôt j'espère.


Bonjour Et Bienvenue !

  • : La Plume Bleue
  • : La Plume bleue est un blog de poèmes et nouvelles écrits simplement au fil des jours, de l'actualité, des événements de la vie. Vous y trouverez également des textes en "parlanjhe" poitevin. Bonne visite !
  • Contact

 

Bonjour et bienvenue !

Alain GAUTRON    

 

 

Mon second blog :

02-banniere-cadre.jpg

 

Fables et écrits courts

 

 

 

vase-01.JPG

 

dessin PG 01

 

Guilde-fabulaire-02.jpg

 

 

 

  "La prose de la vie nous permet de survivre.

Mais vivre, c'est vivre poétiquement."

 

Stéphane HESSEL

(Le chemin de l'espérance)

 

Jean-Mauget-001.jpg

 

 

gyrovague-01.jpg

 

couverture

 

70 fables en vers

illustrées de photos en noir et blanc

par Yveline  (yg86)

150 pages

 

Ed. : TheBookEdition

 

Dans la rubrique "Rechercher un livre"

taper : FABLES

 

 

Pistil-logo.jpg

 

dyn007_original_150_153_gif_2568700_8474a34fc78041318210194.gif

 

à Line


Rechercher


L'homme d'un seul livre,

comment peut-il être libre ?

 

 

"Que la jeunesse y prenne garde !

Qu'elle n'aliène jamais sa conscience au bénéfice d'un parti, d'une idéologie, d'un homme !"

André Frossard


"La pollution de la planète n'est qu'un reflet extérieur d'une pollution psychique intérieure, celle de millions d'individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure." Eckhart Tolle

Aplumedor

Merci Line

 

 

gentillesse

 

Merci Sonya


 

Blog d'or
décerné par Lee Rony
le 30/07/09
Je le remercie
très chaleureusement.





Coeur de l'Amitié
Merci à
Bilitis
et Channig



Certificat
s
Merci à
Didier


certificat
prix-2010

Merci Emma

09122092229.gif
Merci Sissi
plume bleue

PARLANGHE POITEVIN

 

 


L’imaginaire hameau de La Beurlandrie, de la non moins imaginaire commune de Taupignac, véritable petit « Cloche-Merle » du Poitou, nous livre ici tous ses secrets. Dans une suite de courtes histoires reliées un peu à la manière d’un roman, l’auteur nous raconte, dans une langue truculente, les dires, les faits et gestes, les espoirs et les déboires de La Jheanne, La Simoune, Le Bicognard, La Grimaude, le thiuré, Sébastien l’facteur, et pi bin d’autes…
Alain Gautron est né en 1948 et a passé toute son enfance à Charroux. Dans ses textes, il retrouve son parler familial, le poitevin méridional commun au sud-Civraisien (sud de la Vienne) et au Ruffécois (Charente poitevine). — Préface d’Yves Gargouil, maire de Charroux et vice-président du Conseiller général de la Vienne.
En fin d’ouvrage, Eric Nowak propose une petite étude sur la langue de l’auteur, et la resitue dans l’ensemble poitevin et saintongeais.

Editions PyréMonde juillet 2009

 

Vient de paraître :

 

 

Patois 01 Nowak

 

blason-Poitou-Charentes.jpg

Tour Charlemagne

Catégories

Merci de votre visite !

 

 

 

rose notes

 

 


DIFFERENCES


Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

Notre Histoire est un long voyage ...

Les peuples ont mêlé leur sang.

Aberration, ce "Pur Lignage",

Celui dont tu te dis l'enfant !

 

N'es-tu pas Celte ou  fils de Rome,

D'Afrique, berceau des Humains,

Etre cosmopolite en somme,

Riche de tes parents lointains ?

 

Rien ici-bas n'est étranger,

Et si la haine fait recette,

C'est que notre oeil est abonné ...

Au petit bout de la lorgnette !

 

Mille couleurs et  non l'unique

Font tout le charme d'un décor.

Pourrait-on parler de musique

S'il n'existait qu'un seul accord ?

 

Ce sang qui coule dans nos veines

Porte en lui tous les souvenirs

De la grande Famille Humaine

Et tant d'Amour qui veut grandir !

 

Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

AG

A bientôt !

 

oiseau de l'amitié

 

 


couronne noel








musiciens-bretons.jpg

baudet.jpg

vaches.jpg

carte-paysanne.jpg

Ferrat 03

 

A.g-0001-copie-1.jpg