Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 23:00

 

poule.jpg

 

 

 

Toute la basse-cour au complet tient séance :

Les animaux sont là, des poussins au mouton

Afin de statuer sur une doléance

A soumettre au fermier de la part du cochon.

 

-Mes amis, dit le porc, voici venir l'hiver !

Tous avez bon plumage ou bien chaude fourrure.

Contrairement à vous, je suis nu comme un ver,

Et le froid m'est cruel. Rien qu'une couverture...

 

-N'as-tu pas sous la couenne une couche de lard

Propre à te préserver des frimas ? dit la poule.

 

-Voilà qui est mesquin ! lui lança le canard,

Indigne et malvenu ! (Mouvements dans la foule)

 

-Merci, mon cher Colvert. Si j'avais un manteau...

 

-Je verrais bien pour toi une chaude pelisse !

Dit Jeannot le lapin, remuant son museau.

 

-Assurément, elle me rendrait grand service !

Reprit le porc, ému de la proposition.

 

-En tant que président, dit le coq, péremptoire,

Je demande qui est pour cette solution !

 

Unanimité moins une* dans l'auditoire.

 

Mais le plus difficile restait à venir :

Il fallait par écrit formuler la demande,

Et que chacun signât. Comment y parvenir ?

Un murmure courut, l'inquiétude était grande.

 

Le chat qui savait lire, ayant vu les enfants

Étudier leurs leçons tout au long de l'année,

Dit qu'il serait capable, en y mettant le temps,

D'écrire le billet. Hourras dans l'assemblée !

 

Au bout de quatre mois, l'écrit fut terminé.

Quand le coq le porta, tout fier, à la cuisine,

Une curieuse odeur lui parvint aux narines :

Le malheureux cochon s'était mû en pâté !

 

Dure réalité !

 

*la poule

 

AG

 

 

canard-012.jpg

 

Traduction approximative en patois poitevin :

 

La réquiamation dau goret

 

Le chat pis les canards, les pirons, la poule couasse,

Tout l'mond' sont réunis, pace qu'o ya à causer

D'une quession importante, une affaire qui tracasse :

Un' demand' à leur maît' de la part dau goret.

 

-Merci mes bon amis, volà bintou l'hiver.

Vous z'aut' v'avez daus piumes ou bin de la fourrure,

Mais moué, qu'o dit l'goret, i seus nu coume un ver.

I va avouère bin fré, O m'faut une couveurture !

 

-As-tu pas sous la piâ une épaisseur de lard

Pr te garder dau fré ? qu'o y lance la poule.

 

-T'as pas honte de dir' ça ? qu'o y répond l'canard.

T'es rin qu'une maufasant' ! Veux-tu froumer ta goule !

 

-Marci Canard, O m'suffirait d'un p'tit manteau...

 

-C'qui f'rait l'affaire, o s'rait un' bin chaude pelisse !

Qu'o dit Jheannot lapin, en remuant son museau.

 

-Pour sûr, qu'o dit l'goret, qu'o m'rendrait grand service !

L'avait les larmes aux oeils de la proposition.

 

Le coq, coumme président a fait voter tout l'monde.

D'accord pr la pelisse ! Y a qu'la poule qu'a dit non.

Les bêtes sont coume les ghens, y en a d'toutes les façons !

 

Seul'ment, l'pus difficile, et ça ol'tait pas rin,

O f'lait qu'a souèye écrite au fermier thielle demande !

Et pis qu' chacun la signe ! Vous vous en doutez bin,

Un' mouche arait volé, qu'ol'arait pu l'entende !

 

Le chat qui savait lir' pace que l'vouéyait tout l'temps

Les drôles fair' leurs devoirs, le sèr près d'la ch'minée,

A dit que l's'rait capab', minme si faurait longtemps,

De faire le mot d'écrit. L'affaire était sauvée !

 

Ol a fallu quat' mois au chat pr zou copier.

Quand qu'le coq a porté le mot à la thiusine,

L'a senti une odeur chatouiller ses narines :

Misère, ol'tait l'goret, en grillons et pâtés !

 

Paur' goret !

 

AG

 

lapin.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosinda59 06/09/2012 11:08


Comme ton histoire est triste. Je sais qu'un cochon finit toujours dans une assiette. Mais l'histoire était trop belle... Peut être faut il voir en dehors des mots la leçon a tirer de cette
histoire : à trop vouloir on perd l'essenciel. Et l'essenciel n'est pas la vie ?


En tout cas, il y a aussi un côté positif à ta fable. C'est la solidarité qui a saisi la basse-cour.


Chacun a fait ce qu'il pouvait même si le cochon a fini en pâté. A présent pour lui, plus de crainte de froid, il est dans le paradis des animaux et il se loge chaque soir dans un nuage qui a la
chaleur d'une couette.... Pour lui, plus de soucis, simplement découvrir ce que signifie l'infini....


Bisous


régine 

ag86 10/09/2012 08:33



Il y a des destinées tragiques... Quel est le sens de tout cela ?


Bisous



ecureuilbleu 04/09/2012 21:04


Bonsoir Alain. J'ai adoré ta fable. je te laisse mon adresse mail si tu veux bien m'envoyer les photos d'écureuils sont ut m'as parlées. Amitiés

ag86 10/09/2012 08:08



Merci, Brigitte. Comme je te réponds en retard, je sais qu'elles sont bien arrivées !


Amitiés



Channig 04/09/2012 07:38


Bonjour Alain, tu te doutes bien que j'ai choisi la version en patois : un peu longue pour moi ....enfin je veux dire pour tout comprendre !! mais je vais y revenir et sans aide (si possible) !!
j'ai déjà compris le sens de la fable ; je fignolerai un peu plus tard. "sous la piâ" ....la première fois que je l'ai entendu, j'ai eu beaucoup de mal à trouver !! 


Je vais voir si Yveline a eu le temps de faire un billet ; ça devient de plus en plus difficile pour moi ....


A bientôt et gros bisous à vous.

ag86 06/09/2012 11:15



Le blog d'Yveline est toujours en pause, mais il va reprendre d'ici quelque temps. En ce moment, nous bougeons pas mal. Je te rassure, elle va très bien.


Gros bisous de nous deux



:0014: ♥ dom ♥ 03/09/2012 06:33


Bon début de semaine.
i t'bijhe


ag86 06/09/2012 08:31



Bon jeudi, Dom !


Bisous



ema 02/09/2012 22:00


Bonsoir Alain et merci de ta visite. J'espère que tu te portes bien.


Je te souhaite une belle soirée, bisous.



ag86 06/09/2012 08:11



Merci Ema pour ces jolies fleurs bleues !


Bisous et bon jeudi !



Bonjour Et Bienvenue !

  • : La Plume Bleue
  • : La Plume bleue est un blog de poèmes et nouvelles écrits simplement au fil des jours, de l'actualité, des événements de la vie. Vous y trouverez également des textes en "parlanjhe" poitevin. Bonne visite !
  • Contact

 

Bonjour et bienvenue !

Alain GAUTRON    

 

 

Mon second blog :

02-banniere-cadre.jpg

 

Fables et écrits courts

 

 

 

vase-01.JPG

 

dessin PG 01

 

Guilde-fabulaire-02.jpg

 

 

 

  "La prose de la vie nous permet de survivre.

Mais vivre, c'est vivre poétiquement."

 

Stéphane HESSEL

(Le chemin de l'espérance)

 

Jean-Mauget-001.jpg

 

 

gyrovague-01.jpg

 

couverture

 

70 fables en vers

illustrées de photos en noir et blanc

par Yveline  (yg86)

150 pages

 

Ed. : TheBookEdition

 

Dans la rubrique "Rechercher un livre"

taper : FABLES

 

 

Pistil-logo.jpg

 

dyn007_original_150_153_gif_2568700_8474a34fc78041318210194.gif

 

à Line


Rechercher


L'homme d'un seul livre,

comment peut-il être libre ?

 

 

"Que la jeunesse y prenne garde !

Qu'elle n'aliène jamais sa conscience au bénéfice d'un parti, d'une idéologie, d'un homme !"

André Frossard


"La pollution de la planète n'est qu'un reflet extérieur d'une pollution psychique intérieure, celle de millions d'individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure." Eckhart Tolle

Aplumedor

Merci Line

 

 

gentillesse

 

Merci Sonya


 

Blog d'or
décerné par Lee Rony
le 30/07/09
Je le remercie
très chaleureusement.





Coeur de l'Amitié
Merci à
Bilitis
et Channig



Certificat
s
Merci à
Didier


certificat
prix-2010

Merci Emma

09122092229.gif
Merci Sissi
plume bleue

PARLANGHE POITEVIN

 

 


L’imaginaire hameau de La Beurlandrie, de la non moins imaginaire commune de Taupignac, véritable petit « Cloche-Merle » du Poitou, nous livre ici tous ses secrets. Dans une suite de courtes histoires reliées un peu à la manière d’un roman, l’auteur nous raconte, dans une langue truculente, les dires, les faits et gestes, les espoirs et les déboires de La Jheanne, La Simoune, Le Bicognard, La Grimaude, le thiuré, Sébastien l’facteur, et pi bin d’autes…
Alain Gautron est né en 1948 et a passé toute son enfance à Charroux. Dans ses textes, il retrouve son parler familial, le poitevin méridional commun au sud-Civraisien (sud de la Vienne) et au Ruffécois (Charente poitevine). — Préface d’Yves Gargouil, maire de Charroux et vice-président du Conseiller général de la Vienne.
En fin d’ouvrage, Eric Nowak propose une petite étude sur la langue de l’auteur, et la resitue dans l’ensemble poitevin et saintongeais.

Editions PyréMonde juillet 2009

 

Vient de paraître :

 

 

Patois 01 Nowak

 

blason-Poitou-Charentes.jpg

Tour Charlemagne

Catégories

Merci de votre visite !

 

 

 

rose notes

 

 


DIFFERENCES


Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

Notre Histoire est un long voyage ...

Les peuples ont mêlé leur sang.

Aberration, ce "Pur Lignage",

Celui dont tu te dis l'enfant !

 

N'es-tu pas Celte ou  fils de Rome,

D'Afrique, berceau des Humains,

Etre cosmopolite en somme,

Riche de tes parents lointains ?

 

Rien ici-bas n'est étranger,

Et si la haine fait recette,

C'est que notre oeil est abonné ...

Au petit bout de la lorgnette !

 

Mille couleurs et  non l'unique

Font tout le charme d'un décor.

Pourrait-on parler de musique

S'il n'existait qu'un seul accord ?

 

Ce sang qui coule dans nos veines

Porte en lui tous les souvenirs

De la grande Famille Humaine

Et tant d'Amour qui veut grandir !

 

Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

AG

A bientôt !

 

oiseau de l'amitié

 

 


couronne noel








musiciens-bretons.jpg

baudet.jpg

vaches.jpg

carte-paysanne.jpg

Ferrat 03

 

A.g-0001-copie-1.jpg