Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:28

Sur un banc (13)

 

bancEma.jpg

Merci Ema pour la photo.

 

La Tignasse Marcel

 

 

 

Marcel, assis sur un banc, feuillette nerveusement un petit carnet. Il parle tout seul. Près de lui est assis son compère La Tignasse occupé à lire un journal. A la fin de la scène, arrive Zézette.

 

- Ca alors, c’est pas possible ! Mais où qu’il est passé ? Où qu’il est passé ? J’suis quand même pas fada ! (Il tourne et retourne le carnet en tous sens.)

 

- Fada, je sais pas, mais quand on parle tout seul, c’est quand même un début ! Qu’est-ce qui t’arrive, mon p’tit Marcel ?

 

- Hier soir, avant de m’endormir, j’avais dessiné là, sur cette page, un petit chien !

 

- Et alors ?

 

- Ben ce matin, il y est plus ! Regarde, la page est blanche !

 

- Tu rigoles, c’est une blague !

 

- Non, je t’assure !

 

- Et il était comment ce chien ?

 

- Vert.

 

- Quoi ?

 

- Vert, il était vert, un chien vert, quoi !

 

- C’est pas commun, dis donc, c’est le moins qu’on puisse dire !

 

- Non, justement. Mais il était joli ! Si tu l’avais vu…

 

- T’as rêvé, Marcel ! Un dessin, ça peut pas se barrer de la feuille comme ça ! Ca s’est jamais vu !

 

- Ben si, la preuve ! Faut un début à tout. Je l’aimais bien, moi, ce petit chien... Je me demande où il a bien pu aller…

 

- Voilà aut’chose !

 

- Pourvu qu’il ait mordu personne ! Imagine : le facteur qui fait sa tournée ou Zézette quand elle fait les poubelles ! C’est vrai, il était même pas dressé… Et puis je le connais pas plus que ça moi, ce chien ! Peut-être même qu’il est enragé … Va savoir !

 

- De mieux en mieux !

 

- Je pourrais bien aller au commissariat, mais je les vois d’ici : "Un chien vert ? T’entends ça Roger ? Ce gars-là, il a dû en écluser pas mal, des verres ! Passe-moi l’alcootest !" … Et tout à l’avenant. Non, ça c’est des histoires à finir au ballon…

 

- Pour sûr ! (Il rit puis se prend au jeu.) Il avait un collier, au moins ?

 

- Non. Pas de collier, pas de carnet de vaccinations, rien, un chien sans papiers !

 

- Ca craint ! Déjà que pour les humains c’est pas facile…

 

- Peut-être qu’il s’est fait écraser par une voiture…

 

- Tu dramatises ! Mais remarque, on sait pas, c’est des choses qu’arrivent. T’en as parlé à quelqu’un ?

 

- Non, rien qu’à toi.

 

- Tant mieux…

 

- Evidemment, je pourrais faire un portrait robot…

 

- De quoi ? De la voiture ?

 

- Mais non, du chien !

 

- Ben vas-y. Dessine-le comme il était.

 

- Où ça ?

 

- Ben sur ton carnet, sur la feuille, là !

 

- Sur celle où il était ?

 

- Si tu veux, au point où on en est...

 

(Marcel se met à dessiner.)

 

- Il est beau, dis donc ! T’es un artiste, Marcel !

 

- Bof, c’est Zézette qui m’a appris... Tu vois, l’œil vif, la queue en panache, il était comme ça… Voilà, c’est fini. Tiens, regarde !

 

- C’est ce que je disais, t’es un artiste !

 

- Oh ! Mais, mais … (Marcel sursaute et, les yeux exorbités ,regarde fixement  le carnet.)

 

- Qu’est-ce que t’as ?

 

- Mais, mais …

 

- Dis quèque chose enfin ! (Il le secoue.) Marcel ! Marcel ! Qu’est-ce que t’as ? Tu vas pas tourner d’l’œil !

 

- Ca alors, c’est estraordinaire, estraordinaire !

 

- Quoi ?

 

- Ben regarde, sur la feuille, il est là, il est revenu ! C’est tout à fait lui, c’est mon petit chien ! Alors mon toutou, ça va bien ? Où t’es allé, hein, vilain ? Tu raconteras à papa où t’es allé, hein ? Regarde, il est là, il est là ! La Tignasse, tu vois, j’ai bien fait d’attendre, non ?

 

- Evidemment, c’est toi qui vient de  le … Marcel, t’es sûr que ça va ?

 

- Impec, mon pote ! Mais tu sais, j’me dis à la réflexion qu’il faut faire attention à ce qu’on dessine. C’est comme les mots qu’on écrit, une fois lâchés dans la nature, pfffft ! ça peut faire n’importe quoi !

 

- Te v’là philosophe, maintenant, manquait plus que ça ! T’as mal nulle part, t’es sûr ? Tu sais que tu m’inquiètes avec ton histoire de chien !

 

- Faut pas, puisqu’il est revenu ! Regarde-le, le mignon toutou ! Il nous a fait peur, le coquin ! Tiens, v’là Zézette qui s’amène !

 

- Salut les hommes ! Alors, Marcel, ça a marché ?

 

- Super, ma poulette, même qu’il a couru, t’aurais vu ça !

 

- Qu’est-ce que vous racontez ?  J’y comprends rien ! Vous êtes devenus fous tous les deux ?

 

- Allez, dis-lui, Marcel !

 

- Bon voilà : l’histoire du chien vert, tu y as cru, hein ?

 

- Ben j’avoue que …

 

- C’était une BLAGUE, mon pote !

 

- Quoi ?

 

- Oui, c’est ton anniversaire aujourd’hui, ma vieille Tignasse ! Alors, Zézette et moi, comme on savait pas quoi t’offrir comme cadeau…

 

- Ah ! Vous deux alors ! Merci ! (Il les embrasse.)

 

- Ben v’là qu’tu pleures maintenant !

 

- Mais non, c’est une poussière que j’ai dans l’œil !

 

 

AG

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Antoni 12/10/2011 20:54



J'a-do-re !!!! En voilà une jolie historiette excellemment racontée. Ta série est épatante, sincèrement. Bravo et... merci.


Amitiés à vous deux.



ag86 20/10/2011 09:05



Merci Antoni


Amitiés de nous deux



ecureuilbleu 05/10/2011 20:20



Quelle belle imagination, Alain ! Tes personnages sont vivants ! Bonne soirée



ag86 14/10/2011 10:12



Merci. Bon jeudi !



liedich 03/10/2011 09:24



Quand je pense que d'aucuns se demandent toujours quoi offrir, voilà une lumineuse idée dont l'ombre risque de hanter longtemps cet ami.


Toujours autant de créativité Copain et des messages à peine subliminaux....


Douceur à Vous Deux.


(à dans dix jours).



ag86 13/10/2011 10:43



Merci.


A bientôt, Copain !



Altheia 29/09/2011 09:49



Drôle et tendre, j'adore !


Bonne journée.


Amitiés



ag86 11/10/2011 09:46



Merci


Mes amitiés



gazou 29/09/2011 07:38



Ils sont pleins de finesse et de tendresse ces trois là !  Ce sont des poètes comme leur auteur !



ag86 11/10/2011 09:08



Merci gazou, je .


Amitiés



Bonjour Et Bienvenue !

  • : La Plume Bleue
  • : La Plume bleue est un blog de poèmes et nouvelles écrits simplement au fil des jours, de l'actualité, des événements de la vie. Vous y trouverez également des textes en "parlanjhe" poitevin. Bonne visite !
  • Contact

 

Bonjour et bienvenue !

Alain GAUTRON    

 

 

Mon second blog :

02-banniere-cadre.jpg

 

Fables et écrits courts

 

 

 

vase-01.JPG

 

dessin PG 01

 

Guilde-fabulaire-02.jpg

 

 

 

  "La prose de la vie nous permet de survivre.

Mais vivre, c'est vivre poétiquement."

 

Stéphane HESSEL

(Le chemin de l'espérance)

 

Jean-Mauget-001.jpg

 

 

gyrovague-01.jpg

 

couverture

 

70 fables en vers

illustrées de photos en noir et blanc

par Yveline  (yg86)

150 pages

 

Ed. : TheBookEdition

 

Dans la rubrique "Rechercher un livre"

taper : FABLES

 

 

Pistil-logo.jpg

 

dyn007_original_150_153_gif_2568700_8474a34fc78041318210194.gif

 

à Line


Rechercher


L'homme d'un seul livre,

comment peut-il être libre ?

 

 

"Que la jeunesse y prenne garde !

Qu'elle n'aliène jamais sa conscience au bénéfice d'un parti, d'une idéologie, d'un homme !"

André Frossard


"La pollution de la planète n'est qu'un reflet extérieur d'une pollution psychique intérieure, celle de millions d'individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure." Eckhart Tolle

Aplumedor

Merci Line

 

 

gentillesse

 

Merci Sonya


 

Blog d'or
décerné par Lee Rony
le 30/07/09
Je le remercie
très chaleureusement.





Coeur de l'Amitié
Merci à
Bilitis
et Channig



Certificat
s
Merci à
Didier


certificat
prix-2010

Merci Emma

09122092229.gif
Merci Sissi
plume bleue

PARLANGHE POITEVIN

 

 


L’imaginaire hameau de La Beurlandrie, de la non moins imaginaire commune de Taupignac, véritable petit « Cloche-Merle » du Poitou, nous livre ici tous ses secrets. Dans une suite de courtes histoires reliées un peu à la manière d’un roman, l’auteur nous raconte, dans une langue truculente, les dires, les faits et gestes, les espoirs et les déboires de La Jheanne, La Simoune, Le Bicognard, La Grimaude, le thiuré, Sébastien l’facteur, et pi bin d’autes…
Alain Gautron est né en 1948 et a passé toute son enfance à Charroux. Dans ses textes, il retrouve son parler familial, le poitevin méridional commun au sud-Civraisien (sud de la Vienne) et au Ruffécois (Charente poitevine). — Préface d’Yves Gargouil, maire de Charroux et vice-président du Conseiller général de la Vienne.
En fin d’ouvrage, Eric Nowak propose une petite étude sur la langue de l’auteur, et la resitue dans l’ensemble poitevin et saintongeais.

Editions PyréMonde juillet 2009

 

Vient de paraître :

 

 

Patois 01 Nowak

 

blason-Poitou-Charentes.jpg

Tour Charlemagne

Catégories

Merci de votre visite !

 

 

 

rose notes

 

 


DIFFERENCES


Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

Notre Histoire est un long voyage ...

Les peuples ont mêlé leur sang.

Aberration, ce "Pur Lignage",

Celui dont tu te dis l'enfant !

 

N'es-tu pas Celte ou  fils de Rome,

D'Afrique, berceau des Humains,

Etre cosmopolite en somme,

Riche de tes parents lointains ?

 

Rien ici-bas n'est étranger,

Et si la haine fait recette,

C'est que notre oeil est abonné ...

Au petit bout de la lorgnette !

 

Mille couleurs et  non l'unique

Font tout le charme d'un décor.

Pourrait-on parler de musique

S'il n'existait qu'un seul accord ?

 

Ce sang qui coule dans nos veines

Porte en lui tous les souvenirs

De la grande Famille Humaine

Et tant d'Amour qui veut grandir !

 

Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

AG

A bientôt !

 

oiseau de l'amitié

 

 


couronne noel








musiciens-bretons.jpg

baudet.jpg

vaches.jpg

carte-paysanne.jpg

Ferrat 03

 

A.g-0001-copie-1.jpg