Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:21

 

marmite.jpg

 

 

 

Jean-le-Sot vient du marché,

Sur son dos, une marmite.

Mais qu'elle est lourde à porter !

Jean ne marche pas bien vite.

 

Il fait si chaud, c'est l'été !

Arrivant à la rivière,

Jean pour se désaltérer,

Pose le fardeau par terre.

 

Hélas, il faut repartir !

"Mais tu as trois pieds, j'y pense,

Tu pourrais bien t'en servir !"

Lance-t-il au pot. "Avance !"

 

Ce dernier demeure coi.

"Voyez-vous bien la paresse,

Tu as plus de pieds que moi !

Avance ou je te caresse !"

 

Saisissant un gros caillou,

Jean violemment le projette

Sur la marmite, d'un coup,

Qui éclate et vole en miettes.

 

De retour à la maison,

Le pauvre garçon s'explique...

Comme la situation

Dans sa tête se complique !

 

Janille*, essuyant ses larmes

Avec son tablier bleu,

Console Jean puis l'embrasse.

Un soupir, un ange passe...

 

AG

 

*La mère de Jean-le-Sot

(D'après un récit populaire)

 

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:25

 

voiture-01.jpg

 

Jojo se prend pour sa voiture !

Ne riez pas. Vous le verriez

Pleurer pour la moindre éraflure,

Se mettre en colère et hurler

Pour un petit grains de poussière

Sous un siège ou sur les tapis !

Et si vous claquez la portière,

Alors tout va de mal en pis...

Quand le moteur a rendu l'âme,

Sur l'autoroute un soir d'hiver,

Je laisse imaginer le drame,

Il est descendu aux enfers !

 

Je vous le dis : la vie est dure,

Quand on se prend pour sa voiture...

 

AG

 

photo retouchée YG

Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 10:05

 

 

Où vais-je passer l'hiver ?

Se lamentait la tortue.

Partout les loyers sont chers

Et d'or je suis peu cousue.

 

Il me faudrait un studio

A l'écart de centre-ville,

Car l'hiver je fais dodo

Et désire être tranquille.

 

Assez grand, mais pas trop clair,

Douillet, bien chaud quand il gèle,

Exempt de tout courant d'air

Qui pourrait froisser mes ailes !

 

 

petite-tortue.jpg

 

 

Ainsi perplexe, avec raison,

S'interrogeait un papillon.

 

AG

 

mod_article46850011_4fdb5239a6e6a.gif

Repost 0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 19:29

 

recettes-magie.jpg

 

 

J'avais planté du romarin

Pour attirer dans mon jardin,

C'était une charmante idée,

Les petits lutins et les fées.

L'une d'elles j'ai attendu...

C'est un lutin qui est venu,

Avec sa longue barbe blanche

Et son habit vert du dimanche !

 

"Si tu veux trouver un trésor,

Des bijoux, de l'argent, de l'or,

Aie dans ta poche une fougère."

Je suis allé dans la clairière,

J'en ai cueilli tout un fagot.

J'ai trouvé juste un escargot

Comme moi, qui cherchait fortune.

On a bavardé sous la lune.

 

"Pour rencontrer le grand amour,

Celui qui doit durer toujours,

Qui dévore, tel une braise,

Il faut partager une fraise."

En ayant croqué le moitié,

A la belle l'autre ai donné...

Elle m'a giflé, furieuse :

C'est vrai, la fraise était véreuse !

 

AG

 

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 11:00

 

cemondeetrangealain5.gif

 

 

Un monde étrange

 

"Bonne soirée, cher confrère !"

Lança le premier réverbère.

A quoi le second répondit

Que nous étions bien un mardi.

Tous les passants, vers leur demeure,

Se hâtaient en regardant l'heure.

"Un clair de Terre à l'horizon !"

Crièrent trois beaux alcyons.

"Oh ! quel joli lever d'échelle !

Hier, l'aurore sera belle !"

S'extasia le lapin blanc,

En avance, c'est étonnant !

 

AG

 

 

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 15:07

 

Animationdanseusealain.gif

 

 

Les noces du limaçon

 

Le limaçon veut se marier

Trotte cheville,

Les gars, les filles !

Le limaçon veut se marier,

Avec la fill' du menuisier.

 

Il se hâte vers la mairie

Trotte cheville,

Les gars, les filles !

Il se hâte vers la mairie,

Pressé d' épouser sa chérie.

 

Hélas quand il est arrivé

Trotte cheville,

Les gars, les filles !

Hélas quand il est arrivé,

Il a trouvé bureau fermé.

 

Toute la noce était partie

Trotte cheville,

Les gars, les filles !

Toute la noce était partie,

A l'opéra, en Italie !

 

AG

 

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 08:55

 

poule-copie-1.jpg

 

 

 

 

"Une poule sur un mur
Qui picote du pain dur
Picoti, picota
Lève la queue
Et puis s'en va."

(Comptine enfantine)

 

Rien n'est vrai dans cette comptine !

Je ne vais jamais sur les murs.

Tiens, demandez à la voisine !

Quant à picoter du pain dur,

Ce n'est pas ce que je préfère.

Apportez-moi des limaçons,

Du grain, de dodus vers de terre,

Voilà ce qui est bel et bon !

Je ne m'étends pas davantage

Sur le final de la chanson

Qui n'est pas à mon avantage

Et manque de distinction !

"Et puis s'en va !" Oh ! L'impolie !

Elle s'en va sans saluer !

Quand on quitte une compagnie,

C'est la moindre civilité...

 

Enfin tout cela, c'est pour rire !

Sans rancune, Monsieur l'auteur ?

Comme nous disons, entre sœurs,

Vous auriez pu faire encor' pire !

 

Roussette, la poule rebelle

 

AG

 

 

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 08:32

 

Lesmuses-001.jpg

 

 

-Gente Dame, mille excuses,

C'est bien ici, chez la Muse ?

 

-Oui Monsieur. Veuillez entrer.

Je suis Clio.

                        -Enchanté !

J'aimerais que l'on m'indique

Les urgences poétiques.

 

-C'est tout au fond du couloir,
Mais qui souhaiteriez-vous voir ?

 

-Pour soigner une élégie,

Je pensais à Polhymnie...

 

-Hélas elle a pris le train

Pas plus tard que ce matin 

Pour aller porter des rimes 

A un barde qui déprime.

Calliope n'est pas là,

Euterpe est à l'opéra,

Quant à ma sœur Terpsichore,

Mais où donc est-elle encore ?

Thalie avec Apollon

Folâtre dans les buissons,

Uranie et Melpomène

Sont à l'île des Sirènes,

Erato est dans son bain...

Monsieur, revenez demain !

 

Moi, je n'ai pas fait d'histoires.

J'ai repris mon écritoire,

Et puis salué Clio.

 

-A bientôt !

 

AG

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 11:41

 

araignee-01.jpg

 

 

Je soulève le voile

Et vous le dis tout net :

J'ai inventé la toile

Bien avant l'internet !

 

Admirez ma parure :

Un habit de gala !

Voyez l'architecture

Du réseau que voilà !

 

J'y cueille en souveraine

Qui vient s'y fourvoyer.

Ne suis-je, en mon domaine,

Pas la seule à régner ?

 

AG

Repost 0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 10:00

 

soirlunealain.gif

 

 

Une petite sirène

Rêvait de beaux escarpins,

De souliers à la poulaine,

Bottines et mocassins...

 

"Mais ma petite sirène,

Rêver de ces choses-là

Va vous donner la migraine !"

Lui disait un vieux panda

Qui pourtant rêvait lui-même,

Au fond du pays mandchou,

D'écrire de beaux poèmes

Sur des feuilles de bambou...

 

AG

 

 


Repost 0

Bonjour Et Bienvenue !

  • : La Plume Bleue
  • : La Plume bleue est un blog de poèmes et nouvelles écrits simplement au fil des jours, de l'actualité, des événements de la vie. Vous y trouverez également des textes en "parlanjhe" poitevin. Bonne visite !
  • Contact

 

Bonjour et bienvenue !

Alain GAUTRON    

 

 

Mon second blog :

02-banniere-cadre.jpg

 

Fables et écrits courts

 

 

 

vase-01.JPG

 

dessin PG 01

 

Guilde-fabulaire-02.jpg

 

 

 

  "La prose de la vie nous permet de survivre.

Mais vivre, c'est vivre poétiquement."

 

Stéphane HESSEL

(Le chemin de l'espérance)

 

Jean-Mauget-001.jpg

 

 

gyrovague-01.jpg

 

couverture

 

70 fables en vers

illustrées de photos en noir et blanc

par Yveline  (yg86)

150 pages

 

Ed. : TheBookEdition

 

Dans la rubrique "Rechercher un livre"

taper : FABLES

 

 

Pistil-logo.jpg

 

dyn007_original_150_153_gif_2568700_8474a34fc78041318210194.gif

 

à Line


Rechercher


L'homme d'un seul livre,

comment peut-il être libre ?

 

 

"Que la jeunesse y prenne garde !

Qu'elle n'aliène jamais sa conscience au bénéfice d'un parti, d'une idéologie, d'un homme !"

André Frossard


"La pollution de la planète n'est qu'un reflet extérieur d'une pollution psychique intérieure, celle de millions d'individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure." Eckhart Tolle

Aplumedor

Merci Line

 

 

gentillesse

 

Merci Sonya


 

Blog d'or
décerné par Lee Rony
le 30/07/09
Je le remercie
très chaleureusement.





Coeur de l'Amitié
Merci à
Bilitis
et Channig



Certificat
s
Merci à
Didier


certificat
prix-2010

Merci Emma

09122092229.gif
Merci Sissi
plume bleue

PARLANGHE POITEVIN

 

 


L’imaginaire hameau de La Beurlandrie, de la non moins imaginaire commune de Taupignac, véritable petit « Cloche-Merle » du Poitou, nous livre ici tous ses secrets. Dans une suite de courtes histoires reliées un peu à la manière d’un roman, l’auteur nous raconte, dans une langue truculente, les dires, les faits et gestes, les espoirs et les déboires de La Jheanne, La Simoune, Le Bicognard, La Grimaude, le thiuré, Sébastien l’facteur, et pi bin d’autes…
Alain Gautron est né en 1948 et a passé toute son enfance à Charroux. Dans ses textes, il retrouve son parler familial, le poitevin méridional commun au sud-Civraisien (sud de la Vienne) et au Ruffécois (Charente poitevine). — Préface d’Yves Gargouil, maire de Charroux et vice-président du Conseiller général de la Vienne.
En fin d’ouvrage, Eric Nowak propose une petite étude sur la langue de l’auteur, et la resitue dans l’ensemble poitevin et saintongeais.

Editions PyréMonde juillet 2009

 

Vient de paraître :

 

 

Patois 01 Nowak

 

blason-Poitou-Charentes.jpg

Tour Charlemagne

Catégories

Merci de votre visite !

 

 

 

rose notes

 

 


DIFFERENCES


Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

Notre Histoire est un long voyage ...

Les peuples ont mêlé leur sang.

Aberration, ce "Pur Lignage",

Celui dont tu te dis l'enfant !

 

N'es-tu pas Celte ou  fils de Rome,

D'Afrique, berceau des Humains,

Etre cosmopolite en somme,

Riche de tes parents lointains ?

 

Rien ici-bas n'est étranger,

Et si la haine fait recette,

C'est que notre oeil est abonné ...

Au petit bout de la lorgnette !

 

Mille couleurs et  non l'unique

Font tout le charme d'un décor.

Pourrait-on parler de musique

S'il n'existait qu'un seul accord ?

 

Ce sang qui coule dans nos veines

Porte en lui tous les souvenirs

De la grande Famille Humaine

Et tant d'Amour qui veut grandir !

 

Toi qui repousses l'étranger,

A son encontre qui fulmines,

Pourrais-tu, plutôt que juger,

Considérer tes origines ?

 

AG

A bientôt !

 

oiseau de l'amitié

 

 


couronne noel








musiciens-bretons.jpg

baudet.jpg

vaches.jpg

carte-paysanne.jpg

Ferrat 03

 

A.g-0001-copie-1.jpg